Ottomans en France (1914-1922)

Grâce au travail d'une équipe de membres de notre Cercle, les cartons détenus par les Archives Diplomatiques à La Courneuve ont été dépouillés. Il s'agit d'un immense travail qui s'est déroulé sur quatre ans.

2275 dossiers nominatifs ont été mis en ligne, comportant au total 18 000 documents, tous directement accessibles à nos adhérents.

Jérusalem - Les protégés du consulat de France

Dans la deuxième partie du dix-neuvième et au début du vingtième siècle, de nombreux juifs, venant d’un peu partout, arrivent à Jérusalem et obtiennent la protection française ; leurs dossiers ont été conservés dans les Archives du Consulat de France à Jérusalem. Ils sont accessibles aux Archives Diplomatiques, où une équipe de bénévoles du CGJ a effectué leur analyse.

Grèce (AIU)

Le Cercle de Généalogie Juive a entrepris l’indexation des Archives historiques (1860-1940) de l’Alliance Israélite Universelle (A.I.U.), avec l’accord de cette dernière. Il y avait, à la veille de la guerre de 1914, 183 écoles réparties dans 90 villes : en Afrique du Nord, dans l’Empire ottoman et les Balkans, au Moyen-Orient ce qui donne une idée de l’importante masse de documents que nous avons devant nous ; il s’agit principalement de lettres et de rapports adressés par les professeurs des écoles au Comité central de l’Alliance à Paris.

ÉCOLES DE L'A.I.U. EN GRECE

L'A.I.U. crée beaucoup d'écoles de garçons et de filles en Grèce :

  •     Une école primaire de garçons à Volo dès 1865
  •     Une école primaire de garçons à Larissa en 1868
  •     Une première école primaire de garçons (en 1873) puis une école primaire de filles (en 1875) à Salonique
  •     Une école populaire de garçons et une école populaire de filles également à Salonique en 1897
  •     Une école primaire mixte à Démotica en 1897
  •     Une école primaire mixte à Serrès en 1901
  •     Une école primaire de garçons (en 1901) puis une école primaire de filles (en 1902) à Rhodes
  •     Une école primaire de garçons et une école primaire de filles à Janina en 1904
  •     Une école primaire de garçons et une école primaire de filles à Cavalla en 1905
  •     Une école primaire mixte à Preveza en 1908
  •     Une école primaire mixte à Gumuldjina en 1910

PERIMETRE ACTUEL DES DONNÉES

Ce premier dossier - trouvé dans les archives historiques de l'A.I.U. - est tout à fait passionnant et un peu original : il est relatif aux différentes étapes d’une affaire de prétendu crime rituel à Corfou.

Il recense les intervenants des différentes communautés juives pendant cette année 1891.

Ce dossier comporte 368 enregistrements et 44 documents numérisés (jpg).

Photo n° 1 : Stella SARDA, la sœur de Rubina Sarda - Corfou 1891/06/23

Photo n° 2 : Le sourd muet - Corfou 1891

Turquie (AIU)

 

Le Cercle de Généalogie Juive a entrepris l’indexation des Archives historiques (1860-1940) de l’Alliance Israélite Universelle (A.I.U.) , avec l’accord de cette dernière. Il y avait, à la veille de la guerre de 1914, 183 écoles réparties dans 90 villes : en Afrique du Nord, dans l’Empire ottoman et les Balkans, au Moyen-Orient ce qui donne une idée de l’importante masse de documents que nous avons devant nous ; il s’agit principalement de lettres et de rapports adressés par les professeurs des écoles au Comité central de l’Alliance à Paris.

ÉCOLES DE L'A.I.U. EN TURQUIE

L'A.I.U. crée une quarantaine d'écoles de garçons et de filles dans les principales villes : Andrinople, Constantinople, Smyrne, Pergame... et cela dès 1867.

PERIMETRE ACTUEL DES DONNÉES

9 208 enregistrements portant sur Smyrne, Constantinople, Andrinope.

Photo : photothèque de l'A.I.U. (http://www.aiu.org/fr/album/181)

Syrie (AIU)

Le Cercle de Généalogie Juive a entrepris l’indexation des Archives historiques (1860-1940) de l’Alliance Israélite Universelle (A.I.U.) , avec l’accord de cette dernière. Il y avait, à la veille de la guerre de 1914, 183 écoles réparties dans 90 villes : en Afrique du Nord, dans l’Empire ottoman et les Balkans, au Moyen-Orient ce qui donne une idée de l’importante masse de documents que nous avons devant nous ; il s’agit principalement de lettres et de rapports adressés par les professeurs des écoles au Comité central de l’Alliance à Paris.

ÉCOLES DE L'A.I.U. EN SYRIE

L'A.I.U. crée plusieurs écoles de garçons et de filles à Damas (1880) et à Alep (1869).

En 1900, la population israélite de Damas s’élève à 10 000 âmes ; en 1880, l’A.I.U. y a créé une école de garçons dont l’effectif est de 240 élèves. Une école de filles a également été créée en 1883 et elle a un effectif de 300 élèves.

PERIMETRE ACTUEL DES DONNÉES

73 enregistrements allant de 1887 à 1897 concernant les écoles primaires de garçons et de filles de Damas.

Liban (AIU)

Le Cercle de Généalogie Juive a entrepris l’indexation des Archives historiques (1860-1940) de l’Alliance Israélite Universelle (A.I.U.) , avec l’accord de cette dernière. Il y avait, à la veille de la guerre de 1914, 183 écoles réparties dans 90 villes : en Afrique du Nord, dans l’Empire ottoman et les Balkans, au Moyen-Orient ce qui donne une idée de l’importante masse de documents que nous avons devant nous ; il s’agit principalement de lettres et de rapports adressés par les professeurs des écoles au Comité central de l’Alliance à Paris.

ÉCOLES DE L'A.I.U. AU LIBAN

L'A.I.U. crée une école de garçons (1869) et une de filles (1878) à Beyrouth ainsi qu'une école mixte à Saïda (1902). 

En 1900, la population israélite du Liban s'élève à 3 000 âmes ; en 1869, l’A.I.U. y a créé une école de garçons dont l'effectif en 1900 est de 296 élèves. Une école de filles a également été créée en 1878 et elle a un effectif de 247 élèves. L'école mixte de Saïda ouvre ses portes en 1902 et a en 1910 un effectif de 119 élèves dans une communauté de 500 âmes.

PERIMETRE ACTUEL DES DONNÉES

322 enregistrements allant de 1897 à 1909 concernant les écoles de Beyrouth.

Photo : photothèque de l'A.I.U. (http://www.aiu.org/fr/album/181)

 

Israël (AIU)

Le Cercle de Généalogie Juive a entrepris l’indexation des Archives historiques (1860-1940) de l’Alliance Israélite Universelle (A.I.U.), avec l’accord de cette dernière. Il y avait, à la veille de la guerre de 1914, 183 écoles réparties dans 90 villes : en Afrique du Nord, dans l’Empire ottoman et les Balkans, au Moyen-Orient ce qui donne une idée de l’importante masse de documents que nous avons devant nous ; il s’agit principalement de lettres et de rapports adressés par les professeurs des écoles au Comité central de l’Alliance à Paris.

 

ÉCOLES DE L'A.I.U. EN ISRAEL

L'A.I.U. crée plusieurs écoles de garçons et de filles en Israël :

  • La très célèbre ferme-école de Mikweh Israël dès 1870 et toujours en activité
  • Une école primaire de garçons (en 1881) et une école primaire de filles (en 1895) à Caïffa
  • Une école primaire de garçons (en 1892) et une école primaire de filles (en 1894) à Jaffa
  • Plusieurs écoles à Jérusalem :
    • Une école primaire de garçons (en 1897) et une école primaire de filles (1906)
    • Une école professionnelle de garçons en 1882
  • Une école primaire de garçons et une école primaire de filles (en 1897) à Safed
  • Une école primaire de garçons (en 1897) et une école primaire de filles (en 1900) à Tibériade

 

PERIMETRE ACTUEL DES DONNÉES

Ce premier dossier relatif au travail de l'A.I.U. en Palestine ottomane comportait des milliers de pages et a donné lieu à 2086 enregistrements et 83 documents numérisés (pdf). Beaucoup de ces documents concernent plusieurs enregistrements (cas de liste de cotisation, d'adhérents ou d'élèves...). Ainsi, 1 752 des 2 086 enregistrements sont associés à un document pouvant faire plusieurs pages.  Ce premier dossier porte sur la période allant de 1882 à 1919 et concerne - à quelques exceptions près - les écoles de Tibériade.

En synthèse : 2 086 enregistrements et 83 documents numérisés (pdf dans ce premier dossier). Ces données portent sur la période allant de 1882 à 1919 et concernent - à quelques exceptions près - les écoles de Tibériade.

Photo : photothèque de l'A.I.U. (https://www.aiu.org/fr/album/186)

 

 

Les documents des Archives Diplomatiques

Les Archives Diplomatiques, à La Courneuve, détiennent un grand nombre de documents relatifs à des Juifs, sujets de l'ancien Empire ottoman, qui se trouvaient en France ou ont été en relation avec l'administration française entre 1914 et 1922; le Cercle de Généalogie Juive, avec l'autorisation et l'aide des Archives Diplomatiques, a entrepris le dépouillement de ces documents au bénéfice de ses membres.