Revue 136

RÉSUMÉS du N° 136

Souvenirs d’Antoine May, fabricant de gants (1810-1899)
Né à Hambourg en 1810, fabricant et négociant de gants dans sa ville natale puis à Amsterdam, Cologne, Aix-la- Chapelle, Lunéville, Paris, Grenoble et New York, l’auteur livre un vivant récit de ses tribulations et de ses rencontres jusqu’en 1840, alors qu’il a vécu encore près de soixante ans. (Introduction Bernard Lyon-Caen, traduction de l’allemand par Françoise Lyon-Caen).

Pierre-André Meyer
Antoine May dans le réseau familial de la ganterie lunévilloise

S’appuyant sur un schéma généalogique, cet article identifie les personnages cités dans les souvenirs d’Antoine May et présente la ganterie lunévilloise comme un réseau constitué par trois familles, les Beer, les Nathan et les Tréfousse. L’un de leurs membres, Jules Tréfousse (1809-1894) poursuivit cette activité à Chaumont (Haute-Marne) où il lui donna un essor remarquable.

Michel Gaspard
Paul Lévy, linguiste, et sa famille : quatre lignées alsaciennes

L’article porte sur les ancêtres et la famille de Paul Lévy (Seebach 1887 - Paris 1962), célèbre linguiste dont l’ouvrage Les noms des Israélites en France est connu de tous les généalogistes, et qui est le grand-père de l’auteur. On suit les différentes lignées de Paul Lévy et de son épouse Elise (« Lily ») Weill : en Alsace les Lévy de Wissembourg et de Scharrachbergheim, les Weil de Bouxwiller et en Lorraine les Cahn de Bliesbruck et de Sarreguemines.

Marianne Wolff
Charles Philippe Cahen (1849-1920), Juif alsacien, polytechnicien, officier du génie, sa femme Lucie (1858-1920), et leurs descendants

Charles Cahen, militaire de carrière, de dix ans plus âgé qu’Alfred Dreyfus, fut affecté successivement à Besançon, Fort de France, Saïgon, Arras… jusqu’à sa mutation d’office à Montpellier, en pleine affaire Dreyfus, loin des frontières de l’Est. Charles est d’ascendance alsacienne, ses parents émigrent à Elbeuf en 1872 ; Lucie Cohen, parisienne, a des origines lorraines et allemandes. Les deux fils de Charles et Lucie, Emile et Marcel Eugène, seront centraliens. Marcel Eugène, parmi de multiples activités, créa la revue L’architecture d’aujourd’hui. Leur fille, Juliette Cahen épouse Wolff, est la grand-mère de l’auteur.

Bernard Lyon-Caen
Max Jacob et Jean-Richard Bloch : leurs liens de parenté

D’Offenbach à la Lorraine, la Bretagne, Auxerre et Paris, des liens ont persisté entre le poète converti au catholicisme, mort à Drancy comme Juif, et l’écrivain communiste, par ailleurs si différents l’un de l’autre.

Lire en ligne et télécharger (réservé aux adhérents abonnés à la revue)

Acheter ce numéro (exemplaire papier)