Revue 143

RÉSUMÉS du N° 143

Michel Gaspard
De Hambourg à Metz au temps de Louis XIV : Glückel de Hameln raconte (deuxième partie)
Née à Hambourg en 1646, Glückel de Hameln, fut mariée à 14 ans et eut quatorze enfants. Elle écrivit une chronique de sa vie après la perte de son mari en 1689 : première oeuvre littéraire écrite en yiddish, témoignage unique sur le monde des commerçants ashkénazes de l’époque.
L’auteur, descendant direct de Glückel, prépare une traduction documentée de son oeuvre, méconnue en France. Cette seconde partie de l’article se concentre sur les principales activités de l’ancêtre : son commerce de bijoux à Hambourg, à Amsterdam et à travers l’Europe ; l’arrangement des mariages de ses enfants et de ses proches… On s’attarde pour finir sur sa vie à Metz après 1700. Son second mari y fit faillite, sans doute victime d’une crise financière en 1702. Glückel termina sa vie chez sa fille Esther, et son septième Livre s’arrête, inachevé, cinq ans avant sa mort en 1724.

Alain Nedjar, Gilles Boulu, Liliane Nedjar, Raphael Attias
Le carrefour livournais. La généalogie des familles juives autour de la Méditerranée
A partir de leur ouvrage « Registres de Ketubbot de la nation juive de Livourne (1626-1890), Généalogies et Itinéraires familiaux » paru récemment au CGJ et récompensé par le « prix de la publication remarquable » par l’Association Internationale de Généalogie juive, les auteurs mettent l’accent sur le « carrefour livournais » et donnent les clés pour des recherches généalogiques concernant la diaspora en Méditerranée et au-delà.

Anne-Marie Fribourg
Une comtesse et une marquise au cimetière juif de Metz : à propos de deux stèles insolites

La découverte de deux stèles portant des titres de noblesse dans le cimetière israélite de Metz conduit à une recherche sur l’identité des personnes mentionnées sur ces pierres tombales. On découvre ainsi deux soeurs, Fanny et Amélie Muntzenberg, dont les parcours nous mènent du Congrès de Vienne en 1815 à la Comédie Française.

Sandrine Szwarc
Éliane Amado Lévy-Valensi (1919-2006) : généalogie et parcours d’une philosophe méconnue

La philosophe et psychanalyste Éliane Amado Lévy-Valensi (1919-2006) a marqué l’histoire des idées en France et en Israël au 20e siècle. Héritière de la célèbre Maison Allatini de Salonique et descendante des notables Lévy-Valensi d’Algérie, son ascendance éclaire ses engagements. La richesse de sa pensée qui s’illustre dans son oeuvre pluridisciplinaire que l’on redécouvre actuellement mérite admiration et reconnaissance.

Lire en ligne et télécharger (réservé aux adhérents abonnés à la revue)

Acheter ce numéro (exemplaire papier)