Revue 130

RÉSUMÉS du N° 130

Dossier Juifs de Tunis

Gilles Boulu
Une famille juive livournaise de Tunis : les De Paz
L'auteur dresse un panorama de la famille De Paz, appartenant à la communauté juive livournaise ou portugaise de Tunis, arrivée dans la Régence en provenance d'Italie à partir de la fin du 17e siècle. La première branche installée sera composée de négociants internationaux spécialisés dans le rachat de captifs chrétiens et le nolisement de navires. En utilisant des nouvelles sources dont les registres matrimoniaux, l'état civil municipal de Tunisie et les relevés des archives du consulat de France à Tunis, Gilles Boulu qui se rattache à cette famille du côté maternel a pu établir une généalogie de cette famille jusqu'au 20e siècle.

Francine Belaïsch Scemama Castro
Les familles Castro et Scemama de Tunis.Quand la recherche généalogique confirme la mémoire familiale et révèle des faits ignorés
Cet article confronte le récit familial avec les faits issus de la recherche généalogique. Née en Tunisie au moment de la seconde guerre mondiale, dans une famille de notables juifs, l'auteure a vécu sa jeunesse jusqu'à l'indépendance dans l'environnement exceptionnel de ce pays, à une période où malgré les tensions, la population diversifiée partageait son quotidien. Française juive d'origine plurielle, élevée dans une famille d'avocats engagés et ouverts aux attentes des Tunisiens, elle ressentit le besoin de transmettre l'histoire de ses ancêtres, Juifs tunisiens et ibériques, avec parmi eux des caïds gérant les finances du Bey, des membres de l'intelligentsia juive attirés très tôt par la France des lumières dont ils adoptèrent la nationalité au moment du Protectorat. Grâce à un cousin descendant de son trisaïeul, le Caïd Chalom, qui menait de son côté une recherche productive aboutissant à des publications, d'une part certains récits familiaux furent confirmés et précisés, d'autre part la recherche généalogique révéla des surprises et des informations tenues secrètes…

Anne-Marie Baron et Pierre Baron
La famille Attal : entre Tunis et Livourne
La famille dont nous établissons un bref historique est celle de notre grand-mère paternelle commune, Anna Vittoria Attal. Elle présente un double intérêt en ce qui concerne l'histoire des Juifs de Tunisie et celle de leurs rapports avec les Juifs de Livourne. D'une part, en se fixant à Livourne, elle a suivi, dans le premier tiers du 19e siècle, la route inverse de celle des Juifs livournais qui, à partir du 17e siècle, se sont installés en Tunisie. D'autre part, cette famille a connu une ascension sociale rapide qui lui a permis de s'intégrer rapidement et avec succès dans la « bonne » société juive livournaise.

Thierry Samama
Sources et bibliographie sur les Juifs de Tunisie
L'état civil tunisien fut institué par le protectorat français en 1886, et les sources nominatives indigènes avant cette date sont très rares. Il existe néanmoins de nombreuses sources étrangères pertinentes pour les Juifs de Tunisie, dont certaines, assez abondantes, permettent d'établir des généalogies jusqu'au début du 19e siècle. L'article recense les outils de base pour la généalogie des Juifs de Tunisie.

Anne-Marie Fribourg
Les multiples identités de Madame Bloch
Cet article montre, à travers un exemple, à quel point l'identité des femmes juives en France au début du 19e siècle est parfois fluctuante dans l'état civil.

 

Lire en ligne et télécharger (réservé aux adhérents abonnés à la revue)

Acheter ce numéro (exemplaire papier)