Prises de noms en France en 1808

Vous savez sans aucun doute que par le décret de Bayonne du 20 Juillet 1808, l'empereur Napoléon a exigé que tous les juifs de son empire prennent un patronyme et un prénom et se fassent enregistrer. Ces registres dont un bon nombre sont conservés sont une précieuse mine de renseignements pour la généalogie juive.

Pour l'Alsace et la Lorraine, les registres conservés ont été soigneusement dépouillés par Pierre KATZ. Le CGJ a publié ses travaux, que vous trouverez à la rubrique BOUTIQUE de ce site. Les index de ces 3 publications se trouvent ici :  1808-Bas-Rhin, 1808-Haut-Rhin et 1808-Lorraine.

Deux remarques au sujet de l'Alsace et de la Lorraine :
-le registre de Metz ne se trouve pas dans l'ouvrage sur la Lorraine mais nous sommes désormais en mesure de vous en donner une partie substantielle. Cliquez ici pour consulter ce qu'on a pu retrouver sur ce registre.
-le registre d'Oberdorf (68) n'est pas analysé dans l'ouvrage sur le Haut-Rhin mais il existe dans notre fonds de documentation (ref. T153) ou vous pouvez le consulter ou le commander.

Pour d'autres villes et villages de France, les analyses des registres de 1808 sont disponibles sur le site de la  Nouvelle Gallia Judaica. On y trouve en particulier l'analyse des registres d'Aix-en-Provence, Arles, Avignon, Eygalières, Fontvieille, Marseille, Nice, Saint Rémy de Provence, Tarascon, Toulon ainsi que les registres consistoriaux de la même époque pour Abbeville, Amiens, Arras, Auxerre, Blois, Boulogne, Brest, Calais, Clamecy, Dunkerque, Fontainebleau, Lille, Moulins, Nantes, Never, Orléans, Valenciennes, Versailles et certains départements.

Une de nos adhérentes (Claudie BLAMONT) a eu le courage de recopier in extenso un certain nombre de ces registres de 1808. L'avantage est qu'on y trouve des détails importants comme l'adresse du déclarant, sa profession et le fait qu'il sait signer ou non sa déclaration. Les adhérents trouveront ici successivement les registres de prises de noms des villes concernées.