Campagne mosellane

 LA CAMPAGNE MOSELLANE avant la Révolution   

Au cours du XVIIe siècle, des communautés juives commencent à apparaître dans la campagne autour de Metz et dans le reste de la Moselle. Ce processus est décrit en détail dans la préface que Pierre-André Meyer a faite à l’ouvrage de Henry Schumann « Mémoire des communautés juives de Moselle », Ed. Serpenoise, 1999, 88 p. (réf. B236) (quelques exemplaires sont disponibles à la vente à notre secrétariat).

On peut citer Vantoux, Augny, Ennery, Bionville, Louvigny…, Thionville, Sierck, Morhange, Boulay, Sarreguemines et beaucoup d’autres. Il s’agit souvent au départ de familles ne trouvant plus leur place dans la Communauté de Metz.

Une monographie intéressante est parue au CGJ sur ces communautés : Jean-Pierre Bernard et Pascal Faustini « Vantoux, Vallières, Mey, Grimont, Une communauté juive aux portes de Metz du 17ème au 20ème siècle ; Histoire, Généalogie, Cimetière », CGJ 2005, 277 p. (réf. L239).

Pascal Faustini a publié deux travaux généalogiques importants, l’un en 1999 « La Communauté juive de Sarrelouis et ses environs entre 1680 et 1850» (Ref. L147), l’autre en 2004 « La communauté juive de Hellimer, documents 1700-1850 » (Ref. L232). Ces ouvrages sont épuisés, mais l’auteur est prêt à répondre à toutes les questions et même à faire des photocopies partielles.

Des études partielles existent sur plusieurs de ces communautés. On les trouvera dans le catalogue (en ligne ou sur papier) de notre Fonds de Documentation.  On tirera aussi grand profit du livre de Jean Fleury "Contrats de mariage juifs en Moselle avant 1792" (CGJ 1999  et ref. L026 du Fonds). Le gros ouvrage en deux volumes de Jean-Pierre Bernard « Les Cimetières Israélites de Moselle, relevé des tombes », CGJ 2002, 770 p., (réf. L195) apportera aussi des informations pour les tombes les plus anciennes qui correspondent à la période révolutionnaire ou au début du XIXe siècle. Les dates de naissance peuvent alors dater d’avant la Révolution.

Signalons aussi les rôles établis pour la taxe Brancas. Rappelons qu’afin d’être protégé par les autorités les Juifs durent s’engager à payer au duc de Brancas, favori de Louis XV, et a ses successeurs une taxe spéciale : la "Taxe Brancas". On trouvera ces rôles dans notre bibliothèque aux références F090f et F093f.

Pour toute la Lorraine, nous vous invitons aussi à consulter le livre collectif, dirigé par Gildas Bernard « Les familles juives en France, XVIe siècle-1815, Guide des recherches biographiques et généalogiques » (réf. L028). Le chapitre III, rédigé par Gilbert Cahen, fourmille de suggestions bibliographiques. Les pages 148 à 183 de ce même livre sont consacrées à la Moselle, qui représente ainsi plus du huitième de tout l’ouvrage !

Enfin, nous disposons d'un recensement des Juifs effectué en 1701 dans tout le "département de Metz", à l'exception de Metz même. Cliquez ici.