Metz - Prises de nom de 1808 (partiel)

Source: 

AD de Moselle

Auteur(s): 

M. Ginsburger, P.-A. Meyer, P. Danan

Nombre d'enregistrements: 

788

Jusqu’en 1944, il existait aux Archives de la Moselle un registre des changements de noms de 1808 à Metz. Mais, comme Jean Fleury et Gilbert Cahen l’ont écrit à Philippe Blachais en 1988, un certain nombre de documents d’archives, garés « par sécurité » par l’Archiviste-Chef allemand dans le Fort Saint-Quentin, à la périphérie de Metz, ont été détruits volontairement par un soldat allemand en 1944, au lance-flamme, semble-t-il au cours des combats de la Libération. Le soldat, agissant sans ordre, aurait été très lourdement puni. Mais c’était trop tard.

Il ne reste à notre disposition qu’un article publié par M. GINSBURGER en 1933 dans la revue strasbourgeoise « Souvenir et Science » sous le titre « Les familles juives de Metz en 1808 ».

C’est un relevé très succinct qui comporte essentiellement pour chaque famille le nom et le prénom nouveaux du chef de famille, de son épouse et le nombre d’enfants. Parfois Ginsburger y ajoute quelques mots sur l’origine du patronyme et il arrive même que les prénoms des enfants soient donnés. C’est donc un document beaucoup moins utile que les relevés de Pierre Katz et d’autres de nos adhérents. De plus, Ginsburger s’est arrêté dans son dépouillement à la lettre R.

Pierre-André Meyer, qui nous a communiqué une copie de ce document, l’a exploité, en même temps que beaucoup d’autres documents dont il dispose. Il a pu ainsi corriger quelques erreurs imputables soit au scribe de 1808, soit à Ginsburger lui-même ou à son imprimeur.

Enfin Philippe Danan s’est attelé à la tâche ingrate de numériser cette liste. Il a décidé de reclasser tous les noms de la liste par ordre alphabétique des noms des époux, même quand ils étaient décédés (mention veuve dans la quatrième colonne). De ce fait, un certain nombre de patronymes figurant dans les lettres S à Z ont été « récupérés » par l’intermédiaire des épouses. Les filles majeures et les femmes divorcées sont à la fin de la liste, par ordre alphabétique de leurs patronymes.

Après le tableau figurent un certain nombre de notes, la plupart extraites du texte de Ginsburger, certaines dues à P.A. Meyer (manuscrites), à P. Danan ou au Webmestre qui a mis le tout sur le site. Les nombres en rouge dans le texte renvoient à ces notes.

Nous accepterons avec plaisir toute remarque ou suggestion permettant d’améliorer le présent travail.