Le troisième cimetière de Sierck-les-Bains (57480)

Arrondissement de Thionville-Est, canton de Sierck-les-Bains.
Sierck se trouve sur la route nationale 153, à 18 kilomètres de Thionville et à 2 kilomètres de la frontière luxembourgeoise.
La ville établie au bord de la Moselle est surmontée d’un château fort du 15ème siècle dont il reste de belles fortifications. Cette localité possédait trois cimetières israélites. Les rues étant très étroites, le stationnement doit se faire dans le bas de la localité, près du kiosque à musique.

Auteur(s): 

Jean-Pierre et Huguette BERNARD

Nombre d'enregistrements: 

234

LE TROISIEME CIMETIERE

Situation
Il est situé dans la même rue mais 150 mètres plus loin, toujours à gauche et au-dessous de la route. Il est entouré d’un mur sur toute sa périphérie.

Histoire
Il aurait été ouvert vers 1862 mais les premières tombes datent de 1863. Il est cadastré C658, 676,677 pour une superficie de 2560 m². Les tombes les plus anciennes sont à droite.
Ce cimetière est encore utilisé pour les inhumations. Il est géré par le Consistoire.
Les communautés suivantes utilisèrent ou utilisent encore ce cimetière : Sierck-les-Bains, Keking, Catenom, Sentzich, Gavisse, Mondorf-les-Bains(Luxembourg), Manderen, Montenach, Koenigsmacker, Hettange-Grande, Beyren, Apach, Haute-Kontz.
Comme il est en contrebas, de gros travaux ont été faits pour retenir la route qui surplombe le cimetière. On y accède par un escalier qui rejoint l’allée centrale bordée par une double rangée de sapins. L’allée est pavée jusqu’à la partie basse. Elle aboutit à une petite porte (pas fermée à clef) qui permet d’accéder au ruisseau.
Comme le cimetière est en pente, quelques buissons de lauriers servent à retenir la terre. La partie basse reçoit les eaux de pluies et des canalisations d’écoulement ont été passées sous le mur d’enceinte. En partie droite, vers le bas, les tombes sont numérotées, mais il en manque plusieurs et la numérotation s’arrête à 56.
Vers le haut, contre le mur de soutènement, se trouvent plusieurs plaques de marbre rappelant les morts de la Seconde Guerre mondiale.

Etat
Propre et correctement entretenu.

RELEVE DU 17 SEPTEMBRE 1997 PAR Jean-Pierre et Huguette BERNARD

Le relevé a été fait en partant de la partie droite de l’allée centrale, puis la partie gauche. La rangée A est celle du bas du cimetière. L’origine des tombes est l’allée centrale.
Le chiffre 3 au début de la référence indique qu’il s’agit du troisième cimetière de Sierck-les-Bains.
Le nombre qui suit parfois la référence de la tombe est gravé sur la stèle.