Conférence de Sylvie WEIL

Soumis par le
06/01/2014 - 18:30

Sylvie Weil raconte avec talent et humour le roman des Weitzner et des Shackman, sa belle-famille, entre Amérique et Mitteleuropa...
Contrairement à ceux qui recherchent les traces des victimes de la Shoah, comme Daniel Mendelsohn (Les Disparus, Flammarion, 2007), Sylvie Weil veut reconstituer le parcours des vivants, de ceux qui, à temps, sont arrivés en Amérique. Avec son talent pour le portrait et son humour, elle les rend tous proches. Sam Weitzner et son saxophone ; Molly et son rude caractère ; Shmiel-Haïm Shackman, sa femme Esther et tous les autres, dont leur petite fille Ida, devenue Eileen, qui prétend être née dans l'Ontario par refus d'être vue comme une immigrée et qui, un jour, dans la rue, feint de ne pas reconnaître sa grand-mère... Du XIXe siècle à ce début du XXIe siècle, on va et vient, avec bonheur, d'Ukraine en Amérique - après un arrêt angoissant à Ellis Island -, de la vente de harengs à une certaine aisance, de tradition en modernité, d'un roman familial à l'autre. Et on en voudrait encore plus.